Chroniques de livres

JERICHO : La tête dans les nuages #1 de Guillaume Desgeorge

Format lu : Ebook

Edition : Livresque

ISBN : 978-2-37960-016-6

Site internet : https://www.editionslivresque.com

Résumé :

A la fin du 21ème siècle, les hommes vivent dans de grandes métropoles et passent une grande partie de leur temps dans des mondes virtuels. Les nations, elles, se disputent la ressource la plus rare de la planète : l’eau potable.

Dans ce monde aride, Ange, mène une vie heureuse. Journaliste en herbe et future épouse de Paul, promu à un brillant avenir dans la Compagnie d’élite du gouvernement, tout semble sourire à la jeune femme.

Un jour, alors qu’elle évolue dans un univers virtuel, Ange fait une rencontre qui lui ouvre les yeux sur le monde qui l’entoure et qui risque de la dévier de son avenir tout tracé… en direction de Jéricho.

L’histoire :

Imaginez que vous vivez dans un monde régit entièrement par le virtuel. Que pour aller travailler, vous restez chez vous et qu’il vous suffit de vous installer dans une cabine en verre pour vous mettre au travail. Au-revoir les heures de transports en commun, serrés les uns contre les autres comme des sardines dans une boîte de conserve, à suer et à haleter comme des bœufs.

Vous voulez aller au centre commercial pour y faire quelques emplettes, rien de plus simple. Entrez dans la pièce de réalité virtuelle et faites-vous plaisir. A votre sortie, vous trouverez vos emplettes qui vous attendent gentiment  à la porte de la pièce de VR.

Mais malheureusement, cela à un prix et il est cher payé. Quasiment aucun contact humain dans la réalité et plus aucune liberté de pensée et d’expression. Vous êtes épiés dans vos moindre faits et gestes. Chaque mot que vous prononcez est enregistré sur le Réseau et se retournera contre vous tôt ou tard.

Et je m’arrête ici afin de ne pas prendre le risque de spolier le roman.

Mon avis :

J’adore la plume de l’auteur. Elle est légère, simple et sans prétention aucune. Le vocabulaire est des plus classique, il n’y a pas de recherche de mots compliqués, ce qui rend la lecture très fluide et la met à la portée de tout le monde.

J’aime beaucoup cette idée de réalité virtuelle dans laquelle je me retrouve sans aucun problème et où tout le monde peut se projeter facilement, au vu de notre société actuelle.

Dès le début de l’histoire, nous rencontrons une jeune fille, Ange, jeune journaliste, qui est, dès le premier contact, très sympathique. D’ailleurs, si elle n’était pas un personnage de fiction, je tenterais bien une approche afin de la compter parmi mes amis. Il s’agit de notre héroïne, jeune fille simple et discrète, qui rêve de liberté et de grands espaces, même si sa petite vie tranquille dans ce monde virtuel, semble très bien lui convenir. De prime abord, j’ai eu l’impression de voir une petite fille, mais très vite, elle grandit et prend beaucoup en maturité pour devenir le personnage central de l’histoire.

Dans son roman, Guillaume Desgeorge nous emmène à la rencontre d’une multitude de personnages tous plus atypiques les uns que les autres. Certains sont attachants, sympathiques et d’autres, particulièrement détestables, voir méprisables.

Et tout cela, dans un décor citadin, totalement aseptisé. Tous les bâtiments sont très propres et se ressemblent. Il n’y a personne dans les rues et ceux qui se risquent dehors sont tout de suite scannés par des drones qui vérifient qu’ils aient bien l’autorisation de sortir. Car oui, dans ce monde de réalité virtuelle, vous ne mettez pas le nez dehors quand bon vous semble. Il vous faut une autorisation spéciale.

Quant à l’histoire elle-même, l’auteur s’impose en chef d’orchestre. Du bout de sa baguette ou plutôt de sa plume, il manie les sentiments et les émotions, les faisant virevolter et s’enlacer nous plongeant ainsi dans une intrigue, qui nous tient en haleine au fil des chapitres, pour exploser, telle la finale d’un feu d’artifice, au dernier chapitre.

Comme vous avez pu le constater, j’ai adoré… et encore, adoré est un mot bien faible je trouve. Un grand merci à Guillaume Desgeorge de m’avoir emporté dans ce monde où se mêlent réalité virtuelle et réalité vraie… J’ai vraiment hâte de découvrir la suite et de m’y plonger avec délice.

Bonne lecture à tous et à très bientôt pour une nouvelle chronique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s