Chroniques de livres

AEGIUS : l’héritage # 1 Vision nocture

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier l’auteure, Nikki J. Jenkins, pour ce magnifique cadeau gagné lors d’un concours sur Facebook.  

Résumé :

 Trissia a perdu la mémoire et sa mère dans un accident de voiture à l’âge de 10 ans. Adoptée par Sarah Bower, elle mène aujourd’hui une vie tranquille à Rigemont, et son n’est obscurcie que par le comportement de son frère adoptif Jared et par des cauchemars terrifiants qui lui semblent si réels. Lorsqu’un nouveau professeur débarque, les évènements s’enchaînent et l’entraînent à la découverte de certains secrets de son passé.

Extrait 1 :

 » Je traverse la route à grands pas et slalome entre les élèves, comme un poisson qui remonte à contre-courant. Je suis comme invisible aux yeux des autres qui ne cherchent qu’à fuir le plus rapidement possible. Soudain, le décor change autour de moi dans un tourbillon de couleur. Je me retrouve transportée dans une pièce sombre, baîllonnée. Mes bras étendus au maximum au-dessus de ma tête sont retenus par une corde rugueuse elle-même retenue par un crochet suspendu au plafond. Mes muscles sont fatigués d’être ainsi sollicités. Pourtant, je ne dois pas abandonner. «  (Page 41)

Mon avis :

J’aime beaucoup la plume de Nikki J. Jenkins qui est un véritable plaisir pour les yeux. Simple, légère, sans prétention, elle nous entraîne dans les mystères qui surgissent sur le chemin d’une adolescente au passé déjà bien lourd.

Les personnages sont finement travaillés. Ils sont tous un profil psychologique très différents, ce qui leur permet de se compléter et d’évoluer ensemble tout au long de l’histoire.

Quant à l’histoire en elle-même, elle est rondement menée. Les descriptions sont bien dosées, ni trop longues, ni trop courtes, ce qui fait que les évènements s’enchaînent à un rythme régulier, sans que le lecteur ait le temps de s’ennuyer.

Extrait 2 :

 » Il s’aperçoit rapidement de mon problème, car notre cadence s’en trouve affectée. Les pas se rapprochent, je les entends et lui aussi. Nous ne pouvons plus espérer semer nos poursuivants. Je lui montre la benne. Pas le temps de chercher une autre idée. Il acquiesce, me fait la courte échelle, avant de s’engouffrer avec moi à l’intérieur. La puanteur des ordures, mêlée à l’intérieur exigu du conteneur, rend l’air rare et irrespirable. La panique s’empare de moi. Je ne suis pas claustrophobe, mais, en cet instant, j’ai l’impression d’étouffer. «  (page 82)

Un roman destiné aux adolescents et/ou Young Adult qui pourront facilement s’identifier aux personnages principaux. Le temps employé est aussi très intéressant, car du fait que l’histoire soit écrite au présent, cela plonge le lecteur directement au cœur de l’action. Il n’est pas spectateur mais réellement acteur des évènements, ce qui rend la lecture dynamique et intéressante.

Le seul bémol que je retiens, est la longueur de l’histoire. Elle est bien trop courte à mon goût. J’avais envie d’en savoir plus et quand j’ai tournée sur la dernière page, je suis restée sur ma faim. Et du coup, comme j’ai envie de connaître la suite, le tome 2 a rejoint ma PAL… qui est déjà bien, bien longue !

En conclusion, j’ai adoré ce roman qui nous plonge dans un monde fantastique et futuriste.

Bonne lecture à tous et à bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s